Création d’une aire protégée au Grand lac des Cèdres

Contexte 

Le projet « Aire protégée » a démarré en 2016, lorsque l’APLC a fait une première demande au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Une demande de création d’une zone protégée a ainsi été planifiée suite à un inventaire des plantes rares retrouvées à l’ouest du Grand lac des Cèdres. Cette aire permettrait de protéger ces plantes vulnérables ou menacées et d’assurer qu’aucune coupe forestière ou autre activité ne viendrait perturber ce site écologique important. La plante retrouvée se nomme Conopholis d’Amérique et a été identifiée dans un peuplement de chênes rouges sur le versant ouest du Grand lac des Cèdres.

Cette demande est toujours à l’étude, étant donné que la création de nouvelles aires au Québec requiert l’intervention de nombreux comités de travail et demande du temps. Nous suivons ce dossier de près.

Lors de la mise en place du nouveau Schéma d’aménagement et de développement, en octobre 2020, l’APLC a demandé que le zonage soit modifié pour la création de cette aire. La MRC nous a répondu que cette décision de créer une nouvelle aire protégée n’était pas du recours de la MRC et donc qu’il fallait maintenir nos demandes auprès de MELCC.

 

Historique

 

2021

  • Pression des groupes écologistes début 2021 pour modifier la cible de 17 %.
    22 avril 2021 : Nouvel engagement du MELCC pour l’augmentation des aires protégées au Québec, qui devraient atteindre 30 % d’ici 2030

 

2020

  • Relance du dossier et transfert à Mme Catherine Plasse du MELCC.
  • Études des dossiers fin 2020, et aucun projet de l’Outaouais n’a été retenu.

 

2018

  • Relance du dossier et message envoyé à M. Bouchard
    Réponse positive quant à l’intérêt de notre proposition, mais la région de l’Outaouais n’étant pas encore sur la liste des nouvelles aires. Il fallait patienter.

 

2016