Des bouées jaunes pour empêcher la propagation du myriophylle en épi

Des bouées jaunes sont installées au Petit lac des Cèdres afin d’éviter que les embarcations nautiques passent dans les herbiers de myriophylle en épi et le répande.

Dans le cadre du Projet pilote de contrôle du myriophylle en épi, l’APLC a inventorié en 2018 et 2019, sept sites où le myriophylle à épis est présent au Petit lac des Cèdres. Pour mieux identifier ces zones sur l’eau, des bouées jaunes et panneaux indicatifs sont installés pour les localiser. L’objectif est d’éviter que les embarcations à moteur ou autres passent à travers ces zones et fragmentent la plante pour la transporter d’un point à un autre. De façon naturelle, le myriophylle en épi se fragmente en petites tiges et a la capacité de s’implanter sur tout le pourtour du lac. En général, les embarcations peuvent aussi faciliter cette propagation en transportant des bouts de tige accrochés au moteur ou à la coque des bateaux. La pose de bouées permettra donc d’éviter le mouvement des bateaux dans ces zones spécifiques et limiter la propagation de la plante. Les bouées permettront aussi de faciliter les tests pilotes d’éradication des racines de la plante avec des plongeurs spécialisés, le monitoring de ces zones traitées ainsi que l’inventaire annuel des sites de myriophylle sur tout le pourtour du lac.

Veuillez noter qu’aucun myriophylle en épi n’a été identifié à ce jour au Grand lac des Cèdres, ce qui est une très bonne nouvelle !

Pour plus d’information vous pouvez communiquer avec nous et consulter les informations sur L’Inventaire du Myriophylle à épis 2018